On ne veut plus d'autoroutes et d'aéroport supplémentaires et pas de TGV ni de décharges, ni de zones commerciales, ni de mitage périurbain, ni d'incinerateur, ni de centrales nucléaires, ni d'élevages intensifs, ni de corridas, ni de barrages, ni de grands stades, ni de grandes piscines, ni de bases militaires, ni d'OGM, ni de pub, ni de roundup, ni de plastique... on veut des écoles, des théâtres, des festivals, des maraîchers, des marchés de proximité, des réserves naturelles, des produits de terroir, des parcs, des services publics, des hôpitaux, des TER, des ludothèques, des universités, des bibliothèques, des musées...